Toujours vivant

Par Steve Marier

La coupure absolue entre la vie et la mort est une illusion.

1 commentaire

Ce qui dérange les gens en ce qui a trait de perdre le corps, est que cela semble comme une terrible coupure ou interruption. Cette interruption est perçue comme une chute dans le vide; c’est l’extinction personnelle totale.
Pourtant, ce point de vue, qui suscite d’énormes craintes, est limité à l’ego. L’ego a soif de continuité; elle veut qu’aujourd’hui se sente comme une extension d’hier. Sans ce lien sécurisant auquel s’accrocher, le cheminement quotidien semblerait déconnecté, du moins, c’est ce que craint l’ego.

Mais à quel point êtes-vous traumatisé par l’apparition d’une nouvelle image venant à votre esprit, ou un nouveau désir? Vous trempez dans le champ de possibilités infinies pour toute nouvelle pensée, avec, comme résultat, une image spécifique sur les milliards qui pourraient exister. À ce moment, vous n’êtes pas la personne que vous étiez il y a une seconde. Donc, vous vous accrochez à une illusion de continuité. Abandonnez cette illusion de continuité dès ce moment et vous accomplirez la maxime de saint Paul à mourir à la mort. Vous vous rendrez compte que vous avez été discontinue tout le long, en constante évolution, plongeant sans cesse dans l’océan de possibilités pour mettre en place quelque chose de nouveau.

La mort peut être considérée comme une illusion totale parce que vous êtes déjà mort. Quand vous pensez à qui vous êtes en termes de je, moi, et à moi, vous faites référence à votre passé, un temps qui est mort et enterré. Ses souvenirs sont des reliques du temps disparu. L’ego se maintient intact en répétant ce qu’il sait déjà. Pourtant, votre vie est en fait inconnue, comme elle doit l’être pour vous permettre de concevoir des nouvelles pensées, désirs et expériences. En choisissant de répéter le passé, vous empêchez la vie de se renouveler.

Pourquoi attendre ? Vous pouvez être aussi vivant que vous le voulez à travers un processus d’abandon. C’est la prochaine étape dans la conquête de la mort. Jusqu’à présent, la ligne entre la vie et la mort est devenue si floue qu’elle a presque disparue. L’abandon est l’acte de l’effacement de la ligne entièrement. Lorsque vous pouvez vous voir comme tout le cycle de la mort dans la vie et la vie dans la mort, vous avez réussi l’abandon – l’outil le plus puissant du mystique contre le matérialisme. Au seuil d’une réalité, le mystique renonce à tout besoin de frontières et plonge directement dans l’existence. Le cercle se referme, et le mystique s’éprouve lui-même comme l’unique réalité.

L’ABANDON C’EST …
Être pleinement attentif
L’Appréciation de la richesse de la vie
S’ouvrir à ce qui est en face de vous
Le Non-Jugement
L’Absence de l’ego
L’humilité
Être réceptif à toutes les possibilités
Permettre l’amour.

Texte de Deepak Chopra

Traduit de l’anglais par Johanna Pemberton-Smith <jocontessa@yahoo.com>
 

Advertisements

Un avis sur « La coupure absolue entre la vie et la mort est une illusion. »

  1. Awww, merci de la plug, Steve, c’est tres gentil et apprecie! Je t’aime!

    Language is the blood of the soul into which thoughts run and out of which they grow. ~Oliver Wendell Holmes

    Johanna

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s