Toujours vivant

Par Steve Marier


7 commentaires

J’ai vaincu la peur de vivre.

Je suis qui je suis, enveloppé dans mon cœur comme un petit enfant dans la matrice de la vie.

Je suis tout pur et démuni, abandonné à l’inconnu. Ce n’est pas une prison qui est lourde, mais je suis témoin qu’il y a un autre monde autour de moi.

Un monde qui vit différent et qui me ramène à ma propre réalité, qui n’est pas tout a fait dans l’expansion que je voudrais.

Je ne pleure pas, je me suis endurci, j’ai accepté mes limites et j’ai décidé de faire mon temps de la manière la plus paisible possible.

Je pense que j’ai trouvé un courage que j’ignorais.

Peut-être même une certitude de mon âme, qui me rend obéissant face à la vie.

Je ne vois pas la nécessité d’une révolte ni d‘une complainte. Il y a eu face à face avec ma condition physique et l’esprit de la vie, et j’ai conclu qu’il en devait être ainsi.

Car la pensée était trop limitée pour comprendre, alors j’ai fermé les yeux dans un recueillement profond et j’ai dit oui malgré tout.

Cela a accaparé mes énergies dans une grande partie, parfois je ne sais pas si il en reste suffisamment pour poursuive.

Je sais que dans mes émotions, il y a une réserve d’énergie qui peut être autant de la tristesse, de la joie, que de la colère.

Mais, que j’ai préservée face à ce monde comme s’il n’était pas aussi nécessaire de vivre ou d’exprimer cette dimension émotionnelle.

Comme si ce n’était pas prioritaire d’accepter. Bien sûr avec mon fils qui me rappel l’état émotionnel de mon enfance qui a été mis un peu à l’écart. Parce que je devais inconsciemment préparer l’étape intense de purification et d’allègement que j’ai vécu ces dernières années.

Il était et reste la flamme de mon courage en moi. Nous sommes arrivés à un site de maturité face au destin de nos vies.

Il y a à la fois détachement et déchirure, c’est le lien qui me rattache à ma nature humaine.

Et mon âme semble m’accorder ce temps pour approfondir l’aspect humain que je suis venu réapprendre dans ce monde.

Je guéris en même temps mon silence émotionnel, et je me prépare à m’accueillir dans une autre dimension.

Étrangement, j’ai fini ma vie avant de mourir et je demeure dans un état d’incubation, un peu comme dans la mort pour prendre conscience de ce qui a été.

Et seul mon fils le représente, car il est la vie que je vis à travers lui.

C’est mon aspect maternel féminin qui le regarde pour attendrir mon amour envers la vie.

Je pense avoir compris la leçon de cette précocité, comme j’ai appris comment précieux est un corps vivant. Je pense que j’ai été enseigné en silence.

La douleur a maitrisé ma résistance et je suis parvenu à l’état d’obéissance à ce qui est plus grand que moi, alors je peux partir ou demeurer, s’il en est ainsi.

Chaque souffle que je respire m’enveloppe d’avantage dans le creux de mon âme, rien n’est perdu et tout renait.

Puisse la vie prendre soin de moi et de mon fils à travers mon amour.

C’est tout ce que je peux offrir qui baigne dans toute sa splendeur, sans handicaps.

J’ai vaincu la peur de vivre.

 

Le-phénix-3-1

Advertisements


1 commentaire

Merci mes amis.

P1210580

Bonjour chers amis,

J’espère que vous êtes tous d’accord avec moi pour dire que notre événement de cette année fut un grand succès. Une superbe journée pour un tournoi de golf, avec une température idéal, suivi d’une Magnifique soirée souper spectacle. Un spectacle qui nous a bien fait rire!

Quel beau souvenir pour moi et ma famille de voir cette belle grande salle remplie de gens souriants et heureux d’être là parmi nous.

À chaque année je ne sais pas par où commencer, ou comment vous remercier pour votre grande générosité et solidarité envers moi.

Je suis toujours heureux de vous revoir, et tellement reconnaissant que vous ayez encore une fois choisi d’accepté notre invitation en vous joignant à nous.

Merci pour vos dons si précieux. Des fonds qui me permettent de me libérer d’un grand stress financier relié à la maladie. Cette année, vous m’avez inspiré et motivé à aller encore plus loin. J’ai donc finalement choisi d’accepter et de subir une troisième opération aux hanches. Une intervention que je reportais depuis déjà plusieurs années. Après plus d’une quinzaines de chirurgies, disons que j’étais hésitant. Mais aujourd’hui, Je me sens assez fort physiquement, et surtout mentalement.

Les dons amassés vont me permettent de vivre une convalescence l’esprit tranquille et de pouvoir consacrer tout mon temps et énergie à ma guérison.

Je crois que la réussite de cette opération pourrait grandement m’aider à reprendre de la masse musculaire et force aux niveaux des jambes, tout en améliorant grandement ma qualité de vie.

J’en profite aussi pour vous annoncer, que je me lance officiellement dans la rédaction d’un livre.

Un projet que j’ai laissé mûrir de l’intérieur pendant plusieurs années. Et bien là c’est vrai, mon livre va bel et bien voir le jour. Un livre ou je raconterai et partagerai mon expérience de vie face à la maladie. Mais ce que j’aimerais le plus partager avec vous, c’est comment j’ai su accepter la maladie et ses souffrances pour en arriver à surmonter les pires obstacles et d’en ressortir   « Toujours Vivant ».

Tout ça devient possible grâce à vous mes amis, vous qui me supportez et qui croyez en moi.

Merci d’avoir choisi de faire une différence dans la vie de quelqu’un.

Moi et toute ma famille vous remercions sincèrement.

Merci d’être là pour moi.

Je vous aime et à très bientôt.

Merci la vie!

Steve


Laisser un commentaire

On soigne ça comment Docteur ?

Unknown

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 2 septembre 2011

On m’annonce que je suis atteint d’une maladie dégénérative du cœur appelé AMYLOIDOSE et aussi d’insuffisance cardiaque chronique, arrosé d’une cardiomyopathie restrictive et pour couronner le tout j’ai aussi une dilatation biatriel sévère.

On soigne ça comment Docteur ?

Ça ce ne soigne pas M. Marier.

Votre cœur, le muscle en fait se durcis et s’épaissit de plus en plus, nous pouvons ralentir le processus avec des traitements de chimiothérapie en attendant une transplantation cardiaque.

J’ai répondu, non merci !

Les médecins étaient très offusqués de ma décision. Je leur ai expliqué que j’étais en paix avec leur diagnostique et que j’avais le choix de choisir.

Le médecin spécialiste ma dite, M. Marier pensez à votre famille, pensez à votre fils.

Vous n’avez pas de temps à perdre, il faut vous hospitaliser et espérer un nouveau cœur le plus tôt possible, chaque jour compte, chaque minute compte.

Docteur vous avez tout compris, vous avez entièrement raison, mon temps est si précieux.

Si vous avez raison et qu’il ne me reste que quelques mois à vivre et bien je choisis de passer précieux moments avec ceux que j’aime et non dans un lit d’hôpital à attendre de mourir.

Merci Docteur. Merci de me rappeler que chaque instant de la vie est précieux et unique.

Merci de me rappeler que, quoi qu’il arrive nous allons tous quitter ce corps un jour, moi et vous aussi et tous ceux que vous avez jamais rencontrés.

Moi, j’ai la chance de savoir que je peux mourir à n’importe quel moment. C’est à ce moment qu’il devient possible de vraiment apprécier la vie et d’être le moment présent.

L’instant ou vous faite le choix d’accepter la vie et tout ce qui viens avec, les bonnes journées et les mois bonnes.

Je choisis à chaque moment ma maladie

Je choisis à chaque moment mes handicapes physique

Je choisis à chaque instant que la mort fait partie de la vie

Je fais l’expérience du lâché prises.

Personnes ne peu se permettre de remettre au lendemain.

Jamais dans ma vie, je ne me suis senti aussi vivant qu’ici maintenant.

Jamais je ne me suis senti aussi présent qu’ici maintenant.

Jamais je ne me suis senti aussi libre et guérit de tout mal qu’ici maintenant.

J’ai trop longtemps pensé que je devais attendre une guérison miraculeuse pour avoir le droit de partager et d’inspirer et de toucher les gens à travers mon vécu.

J’ai compris que je devais partager maintenant et que c’est dans cette énergie de partage de gratitude et d’amour que la guérison peu enfin se manifester.

 

Grand esprit

Donnes-moi la sagesse de créer tout ce dont j’ai besoin, donnes-moi la paix liée à cet accomplissement.

Je me contenterai de me laisser aimer.

Vous êtes tous des êtres magique et extraordinaires.

Je vous aime

Merci de votre présence dans ma vie.

 

 


1 commentaire

Today, I celebrate my 3rd anniversary, rejoicing in my rebirth to life.

 

P1030185

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

September 2nd, 2014

Today, I celebrate my 3rd anniversary, rejoicing in my rebirth to life.

Three years ago this very day, my doctors announced that I had a degenerative and incurable heart disease.

The somber verdict, or sentence, was one of 6 months to live, at best 1 year, with a little luck.

The only treatments proposed were chemotherapy, to slow the progression of the disease, while waiting for a heart transplant.

The problem was that, in my case, the transplant operation only had a 10% chance of success. Having already been through more than a dozen orthopedic surgeries related to my arthritis, I knew all too well what awaited me if I chose to submit myself to these procedures.

I refused any and all medical interventions. I no longer wanted to suffer for the sake of science. I decided to accept my fate, to accept that death is a part of life. I let go and put my faith in the divine. I abandoned myself to living life.

Receiving such a diagnosis could have been the worst possible news ever. By choosing to accept it, however, I actually transformed it into a gift.

Unbeknownst to them, the doctors had given me a great gift. One of realization that, if, in fact, they were correct and I only had 6 months to live, then I needed to live each day, each hour and every minute to the maximum. To live the present moment, with gratitude and appreciation. To be thankful for each day I was given to live. To be grateful to be able to breathe, touch, taste, feel and to love.

The power of this gift is that it made me realize that death is always by our side, at every moment of our existence.

We forget that this could be our last day on Earth. This may be the last sunrise, or sunset we ever get to contemplate. We might be savouring our last delicious meal. We take for granted the gift of life, and forget that this could be the last chance we have to say: “I love you” to someone dear to us.

I am fortunate to know that I can no longer deny or ignore the existence of death. It is a constant presence in all the moments of my life. As it is, in fact, for every one of you too.

Before, I was content to look with my eyes. Today, I see with my soul.

 

Three years ago, life winked at me and I chose to wink right back, by embracing it at every turn.

Today, it is I, who is winking at you… It is up to you to make a decision now.

 

Thank you life… Be Happy, Love.

Steve.

http://www.toujoursvivant.ca

 

 

 

 

 


6 commentaires

Aujourd’hui je fête mon 3 anniversaire, je célèbre ma renaissance à la vie.

P1030185

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 septembre 2014

Aujourd’hui je fête mon 3 anniversaire, je célèbre ma renaissance à la vie.

Il y a trois ans, jour pour jour, les médecins m’annonçaient que mon cœur était atteint d’une maladie dégénérative et incurable.

Le verdict, ou la sentence, était de 6 mois à vivre, 1 an tout au plus avec un peu de chance.

Les seuls remèdes proposés étaient des traitements de chimiothérapie pour ralentir la progression de la maladie, et cela en attendant une transplantation cardiaque.

Le problème est que, dans mon cas, l’opération n’aurait eu que 10% de chance de réussite. Ayant déjà subi plus d’une douzaines d’opérations chirurgicales de type orthopédique reliées à l’arthrite, je savais déjà beaucoup trop bien ce qui m’attendait si je choisissais d’accepter leurs traitements.

J’ai refusé tout intervention médicale. Je ne voulais plus souffrir pour la science. J’ai choisi d’accepter mon sort, choisi d’accepter que la mort faisait partie de la vie. J’ai lâché prise et fait confiance au divin. Je me suis abandonné à la vie.

Recevoir un tel diagnostique aurait pu s’avérer être la pire des nouvelles. Mais en choisissant d’accepter, je l’ai transformé en cadeau.

Sans se douter, les médecins m’ont fait un grand cadeau. Celui de me faire réaliser que s’ils avaient bel et bien raison, et qu’il ne me restait que 6 mois à vivre, et bien je devais vivre chaque jour, chaque heure et chacune des minutes qu’il me restait au maximum. Vivre le moment présent dans la gratitude et avec reconnaissance. Remercier pour chacune des journées qui m’était donné de vivre. Être reconnaissant de respirer, de toucher, de goûter, de sentir et d’aimer.

La puissance de ce cadeau est de m’avoir fait réalisé que la mort est constamment à nos côtés à chaque instant de notre vie.

Nous oublions que cette journée-ci est peut-être la dernière sur cette terre. C’est peut-être le dernier lever ou coucher de soleil qu’il nous est donné de contempler. Nous dégustons peut-être notre dernier bon repas. Nous prenons le cadeau de vie pour acquis, et oublions que c’est peut-être la dernière occasion que nous avons de dire, « je t’aime » à un être cher.

Moi, j’ai la chance de ne plus pouvoir faire abstraction de l’existence de la mort. Elle est constamment présente à tout moment de ma vie. Tout comme pour chacun d’entre vous d’ailleurs.

 

Avant, je me contentais de regarder avec mes yeux, aujourd’hui je vois avec mon âme.

 

Il y a trois ans, la vie m’a fait un clin d’œil et j’ai choisi de lui rendre la pareille en l’embrassant à tous les niveaux.

 

Aujourd’hui, c’est moi qui vous fais un clin d’œil… À vous de choisir maintenant.

 

Merci la vie…Be Happy, Love.

 

Steve

 

http://www.toujoursvivant.ca


Laisser un commentaire

Tournois de golf Steve Marier édition 2014

Bonjour à tous,

De nouveau cette année et pour une 5ième édition consécutive, mon père Guy récidive en se lançant dans l’organisation d’un tournoi de golf annuel qui se tiendra le 20 septembre 2014 au Club de golf Châteaux Bromont.

Cette journée bénéfice a comme but d’amasser des fonds pour me venir en aide.

Depuis quelques années déjà les handicaps physiques engendrés par la maladie ne me permettent plus de travailler et de subvenir à mes besoins financiers. Les fonds amassés me libèrent d’un grand stress et me permettre de concentrer temps et énergie à ma guérison.

C’est pourquoi mon père a eu l’idée de faire appel à votre grande générosité, en invitant tous ceux et celles qui aimeraient venir en aide à moi et ma famille en participant à notre tournoi de golf annuel.

L’année passé nous avons atteins notre objectif et les fonds amassés ont été mis à contribution pour l’acquisition d’un véhicule adapté de seconde main pour mes déplacements en fauteuil roulant ou quadri porteur.

Cette acquisition me permet de retrouver l’indépendance que j’ai perdue avec mes handicaps.  Elle signifie aussi pour moi, Vicky et Lohan, une meilleure qualité de vie au jour le jour, la liberté de choisir nos déplacements, de partir à l’aventure et de réaliser nos rêves.

Si vous ne pouvez être présent à notre tournoi de golf du 20 septembre 2014 à Bromont mais aimeriez participer à notre levée de fonds. Vous pouvez le faire via Paypal en cliquant sur DON. Chacun de vos dons, petit où grand m’aide énormément.

http://www.toujoursvivant.ca/leve-de-fond

Merci mes amis de m’encourager et de croire en moi et mes rêves.

FORMULAIRE D`INSCRIPTION TOURNOI 2014

LETTRE D’INVITATION TOURNOI 2014

Merci la vie! Be Happy…Lovesecuredownload-1

Steve Marier